lundi 17 septembre 2012

« Glacé » de Bernard Minier


Résumé :

Dans les Pyrénées, le cadavre d’un cheval appartenant à un richissime industriel de la région est retrouvé dans une centrale hydroélectrique. A quelques kilomètres de là, le même jour, Diane Berg prend son poste de psychologue dans un centre psychiatrique de haute sécurité hébergeant les criminels les plus dangereux de la planète. Le commandant Servaz, quarante ans, dirige l’enquête. Les meurtres se succèdent et amènent Servaz et son équipe à rechercher dans le passé de certains notables et d’enfants… devenus grands.



Mon avis :

J’ai d’abord eu du mal à rentrer dans l’histoire mais au bout d’une centaine de pages, j’étais captivée. Le livre est très bien écrit, les références sont justes. Les personnages sont attachants. Je ne suis pas une adepte de la description des paysages mais « Glacé » est l’exception qui confirme la règle. A la fin du livre, j’avais presque envie de passer le prochain hiver dans les Pyrénées !
L’intrigue est bien menée et le final assez étonnant.
Quelques bémols tout de même : la 4ème de couverture nous laisse penser que les histoires de Servaz et de Diane Berg vont se croiser alors qu’il n’en est rien (seulement à la fin). Le côté mystérieux du « centre psychiatrique de haute sécurité » n’est, à mon goût, pas assez exploité. Il est dommage que le policier et la psychologue n’aient pas collaboré pendant l’enquête, cela aurait pu donner lieu à des échanges intéressants, mais vu le final, aurait-ce été très utile ? On peut finalement en douter.
Certains points ne sont pas élucidés ni creusés, à moins que je ne les aie pas compris. Exemple : qui est réellement l’homme qui hurle dans la colonie et pourquoi hurle-t-il ?
J’ai trouvé aussi que le personnage principal, Servaz, se sortait de certaines situations assez facilement, ce qui rend l’histoire un peu moins crédible.

La lecture de « Glacé » a été un très bon moment !!

Lu en : 11 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire