mardi 18 septembre 2012

« La France tranquille» de Olivier Bordaçarre


Résumé :

Un tueur en série sévit dans une petite ville de province, Nogent-le-Chartreux. La population est en émoi et au fur et à mesure que les meurtres se succèdent, une psychose générale s’empare de la ville. Le commandant de gendarmerie Paul Garand mène l’enquête, dans ce contexte de crise et de peur. Son fils lui sera d’un soutien précieux.






Mon avis :

A travers l’intrigue policière, l’auteur livre ici une critique de fond sur la politique sécuritaire et la société de consommation. Le personnage principal, gendarme, représente une figure de l’anti-héros : boulimique, divorcé, seul, aux manières assez particulières. Il est finalement assez attachant. Ce livre se lit moins pour le dénouement du polar (peu surprenant) que pour la dénonciation des dérives de la peur collective.

Lu en : 2 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire