mardi 18 septembre 2012

« Ce que j’appelle oubli » de Laurent Mauvignier


Résumé :

Un homme entre dans un supermarché et boit une canette de bière. Quatre vigiles l’aperçoivent. Il n’en ressortira pas vivant.








Mon avis :

Ce livre est original à plusieurs points de vue. D’abord, le narrateur raconte au frère du mort les dernières pensées de cet homme qui voit sa mort approcher et qui décèdera sous les coups de quatre vigiles. La 4ème de couverture indique que cette histoire s’inspire d’un fait divers.
Ensuite, ce livre est constitué d’une seule phrase, il se lit donc en une fois. Je me demande si l’auteur l’a également écrit d’une traite… !
Ce livre se lit rapidement. La quasi-absence de ponctuation donne un rythme particulier au récit. Pas mal mais pas passionnant non plus.

Lu en : 1 jour (une heure, en réalité).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire