dimanche 17 mars 2013

« Juste une ombre » de Karine Giébel


Résumé :

Cloé Beauchamp a tout pour réussir : elle est belle, mène la carrière professionnelle qu’elle veut, a rencontré l’homme parfait, jusqu’au jour où elle se sent poursuivie par une ombre. Peu à peu, son entourage, qui ne la prend pas au sérieux, s’éloigne d’elle. Elle fait la rencontre d’Alexandre Gomez, commandant de police, veuf, un véritable écorché vif. Il est le seul à croire à son histoire et fera tout pour la protéger de cette ombre.





Mon avis :

Génial !!!!

Exactement le genre de thriller psychologique dont on a envie de connaître la fin, tout en voulant qu’il en reste autant à lire et que ça ne s’arrête jamais.

La première partie du livre où les histoires parallèles de Cloé et Gomez sont racontées, où les personnages et le décor sont plantés, se lit plutôt bien. On sent que quelque chose doit se produire, que l’intrigue doit encore avancer. J’avais hâte de la rencontre entre Cloé et Gomez, deux personnages au caractère fort et au passé torturé.
Lorsque cette rencontre se produit, le livre prend une toute autre tournure ; l’enquête peut véritablement commencer, les actions s’enchaînent et c’est génial. La construction est de grande qualité et le dénouement final, que l’on peut à la rigueur anticiper, reste tout de même renversant.

Gros coup de cœur pour ce livre et pour le personnage de Gomez. C’est assez rare que j’accroche à ce point là avec un personnage de roman. Franchement, la lecture de « Juste une ombre » vaut vraiment le coup !

Lu en : 4 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire