samedi 9 mars 2013

« L’analyste » de John Katzenbach


Résumé :

Lorsque le docteur Starks reçoit, le jour de son anniversaire, une lettre qui commence par « Heureux 53ème anniversaire, docteur. Bienvenue au premier jour de votre mort », c’est toute son existence qui se trouve bouleversée. Ce vieux garçon se trouve pris à jouer avec un homme qui se fait appeler Rumplestiltskin et dont la règle est la suivante : Starks, psychanalyste, dispose de deux semaines pour découvrir son identité et les raisons de sa colère. S’il n’y parvient pas, Rumplestiltskin tuera ses proches au fur et à mesure, à moins que Starks n’accepte de se suicider.


Mon avis :

« L’analyste » est un thriller passionnant et étonnant.
Divisé en trois parties, chacune aboutit à un renversement de l’action. Les trois parties sont très différentes, la première est peut-être un peu plus « polar » que les autres, mais toutes sont très bien écrites et pleines de suspens.
Nous assistons à une quasi-métamorphose du personnage principal, qui apparaît au début comme un quinquagénaire à la vie paisible, assez solitaire et qui se transforme en aventurier malin, débrouillard et même un peu cruel.
Au départ, je pensais que trouver l’identité de Rumplestiltskin constituait le but du thriller. Finalement, les aventures du docteur Starks prennent tellement d’importance et sont si captivantes que l’interrogation du début en deviendrait presque secondaire.
Ce thriller fait partie des lectures qui marquent et que je conseille comme un incontournable.

Lu en : 7 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire