dimanche 23 mars 2014

« La maison où je suis mort autrefois » de Keigo Higashino

Résumé :

Sayaka Kurahashi a un problème : elle n’a aucun souvenir de son enfance avant l’âge de cinq ans. Au décès de son père, elle reçoit une clef et un plan qui la conduit à une maison. Elle sollicite l’aide de son ancien petit ami pour s’y rendre. Arrivés là-bas, ils visitent cette maison inhabité et y découvrent le journal intime d’un garçon qui y a vécu. La lecture de ce journal permettra-t-elle à Sayaka de faire la lumière sur son passé ?





Mon avis :

La lecture de ce roman m’a agréablement surprise. La qualité du style est indéniable, tout en étant très simple.
L’enquête menée par les deux protagonistes est captivante. En effet, il est difficile de lâcher ce livre, la lecture ne peut pas être hachée sous peine de perdre le fil. Je pense qu’on savoure mieux le déroulement de l’enquête en lisant ce roman, sinon en une fois, au moins pendant de longues plages horaires pour bien s’imprégner du contexte et de cette fameuse maison au passé si étrange.
Je n’ai pas vraiment vu venir la fin de l’histoire qui, sans m’avoir déçue, m’a laissé malgré tout un peu sur ma faim. Peut-être est-ce lié à l’exceptionnelle capacité des personnages à dénouer une enquête avec si peu d’éléments, si bien que la crédibilité de l’histoire n’était pas entière.
Cela reste malgré tout un très bon moment de lecture.
J’ai bien envie de découvrir d’autres romans de cet auteur, Keigo Higashino, que je ne connaissais pas et qui m’intriguais.


Lu en : 2 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire