samedi 1 mars 2014

« Le vengeur des catacombes » de PJ Lambert

Résumé :

Deux cadavres sont retrouvés dans les catacombes de Paris. L’un des deux est celui d’une psychiatre dont la mission est de déterminer si des délinquants sexuels peuvent être libérés. La capitaine Amélie Boursin mène l’enquête, avec l’aide du journaliste David Meyer. Rapidement, la police et la presse sont sur la piste d’un réseau de justiciers animés par une forte vengeance.




Mon avis :

La collaboration entre la presse et la police m’a semblé un peu naïve tout au long du roman mais l’auteur est consultant financier international, d’où une certaine indulgence, indulgence dont a dû faire preuve le jury du prix du Quai des Orfèvres pour primer ce livre en 2008.
L’intrigue policière est assez classique et efficace. Le dénouement peut se deviner mais il reste bien amené.
Le narrateur, journaliste, se veut drôle et séducteur. Je n’ai pas accroché à ce style, un peu prétentieux.
Ce roman pose la question de la vengeance, de manière un peu plus poussée comparé à d’autres romans qui peuvent effleurer cette problématique. L’auteur aborde la tolérance par la population de la vengeance, par exemple lorsque la liste de personnes condamnées pour pédophilie est diffusée dans les médias et que des citoyens s’acharnent sur un ancien condamné. Comment chacun se positionne si l’on apprend que son voisin a un tel passé ?
De manière générale, cette lecture n’était pas désagréable.


Lu en : 3 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire