mardi 11 novembre 2014

« Le garçon dans le chêne » de Fredrik Ekelund

Résumé :

Une jeune palestinienne est retrouvée assassinée à la sortie d’une boîte de nuit de Malmö. Les soupçons se portent rapidement sur ses cousins qui semblent se réjouir de sa mort. Mais les preuves de ce crime d’honneur sont difficiles à établir pour Hjalmar Lindström et Monica Gren, sa coéquipière.







Mon avis :

Je découvre Fredrik Ekelund, auteur suédois, avec ce premier roman de la série du policier Hjalmar Lindström et je suis ravie de cette découverte.
L’enquête est assez classique mais elle est menée de manière à susciter l’intérêt du lecteur.
L’équipe d’enquêteurs est réduite : Hjalmar Lindström, quinquagénaire de gauche, à l’intuition pas toujours bonne et Monica Gren, stagiaire de vingt-sept ans, pleine d’enthousiasme, dont on devine le potentiel d’enquêtrice.
Le duo a du mal à se mettre en place et à se caler, mais le rythme se trouve et la complémentarité des deux personnages est plaisante. L’auteur a posé les fondations d’un binôme qui mériterait d’être creusé dans d’autres romans de la série.
Curieusement, par rapport à d’autres polars scandinaves, celui-ci accorde une part très importante aux dialogues et beaucoup moins aux descriptions, que ce soit du paysage ou du contexte socio-économique. Pourtant, la question du crime d’honneur et de la perception de l’islam est bien présente dans la première partie du roman.
Le fait qu’il y ait beaucoup de dialogues rend la lecture très agréable et très fluide.
« Le garçon dans le chêne » m’a permis de passer un très bon moment. Je lirai avec beaucoup de plaisir d’autres polars du même auteur.


Lu en : 3 jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire